Catégories
Restauration du Loud

Relevé des formes de la coque du Loud

Nous voulons réaliser un plan de forme et un plan de charpente pour garder la mémoire de ce type de bateau.
A notre connaissance, ce travail n’avait jamais été fait, les charpentiers traditionnels tunisiens, comme ceux de nos côtes construisent leurs embarcations vernaculaires sur gabarits. 

Nous avons commencé par tracer la flottaison avec de la peinture jaune et pour faciliter le relevé des formes de la coque, nous avons calé le bateau dans ses lignes, c’est à dire la ligne de flottaison à l’horizontale.

Guy s’y connait ! il va faire du travail soigné !
Il commence à prendre les mesures du livet par rapport à l’axe du bateau matérialisé par un cordeau.

Minutieux, il vérifie la verticalité de l’étambot.

puis de l’étrave.

Sur la demi coque, côté tribord, 17 profils verticaux ont été répartis et tracés à la craie.

Sur chaque demi section verticale cinq points seront mesurés pour dessiner la forme du profil.
Pour chaque point on utilisera la méthode dite de triangulation bipolaire qui consiste à mesurer deux longueurs pour chaque point à partir de deux pôles situés sur une règle horizontale, avec le centre de la quille pour origine.

Astucieux Guy prend les longueurs avec une antenne télescopique récupérée sur un vieux poste de radio !

le tout est noté méticuleusement sur son carnet

Pour tracer les profils sur une feuille de papier, il suffit de reporter au compas les deux longueurs mesurées pour chaque point. Le point se situant à l’intersection des deux arcs de cercle !

De la théorie à la pratique, ce n’est pas toujours évident !
Il y a bien quelques ratés…, là un point aberrant !
Ce sera vite corrigé, le tracé se faisant au fur et à mesure du relevé.

Les points situés près de la quille sont particulièrement difficiles d’accès, et demande à notre opérateur un investissement sans faille !

Dans le même temps un croquis du pont avant a été réalisé, il nous aidera bien, car il faudra probablement démonter ce pont pour changer une partie de l’étambrai qui est pourrie.

Le même en image vectorielle à l’ordinateur !

Photos de Robert, Antoine et Joël

Catégories
Rapatriement du Loud

Arrivée du Loud sur le chantier de la Plagette

Ce vendredi 10 janvier 2020, est un grand jour pour notre association. En début d’après midi le LOUD est arrivé au chantier naval de la Plagette sur un semi remorque, mis gracieusement à disposition par l’exploitation de transport CHARLON et gruté par l’ANCRE qui nous a fait bénéficier pour l’occasion d’un tarif de faveur.

Le Loud est un des derniers exemplaires d’un voilier de pêche emblématique des îles Kerkennah en Tunisie. Sa restauration sera réalisée dans le cadre d’une convention entre l’association « Voile Latine de Sète et du Bassin de Thau » et notre association « Le Loud » et contribuera ainsi à pérenniser la vocation de ce chantier naval unique et de grande valeur patrimoniale.

Chargement…

Transport…

et arrivée du loude …

un beau camion tout neuf pour une vielle coque en bois !

Les admirateurs mitraillent ! ! !

C’est aussi avec beaucoup d’émotions que Wahida, native des Kerkennah, nous a fait l’honneur de sa présence.

Une brochette de gens heureux !

Une aussière à l’avant pour contrôler le grutage.

Maman, les petits bateaux ont_ils des ailes ?

Une bien jolie carène

Notre transporteur : un défenseur du patrimone maritime méditerranéen.

Un petit coup de cidre pour arroser ça !

Photos de Micheline, Marie-O, Joël, Yannick, Antoine et Robert.

Catégories
Rapatriement du Loud

Remorquage du Loud

Le 30 décembre

jour « J » pour le remorquage du Loud à travers l’étang jusqu’à la cale de levage de Port Barcarès.
Les conditions météo sont idéales.

L’équipe de Bonança prend le Loud en remorque

La ligne de flottaison est bien enfoncée

Passage délicat en arrivant au port

L’équipage du Loud n’a pas ménagé ses efforts !

Un pêcheur providentiel aide à la manoeuvre

Le plus gros est fait, on arrive à la cale de levage

2019 s’achève sur un miracle !

Le Loud sort enfin de l’eau

Merci à toute l’équipe de l’association Bonança et tout particulièrement à Christian P. , Alain K., Jean-Claude F., Robert C. et Christian G.

3 hommes rayonnants !

Photos d’Antoine, Stéphane, Joël, ….et Christian.

Catégories
À Kerkennah

Une nouvelle vie pour le loude « El Felah » 
au musée d’Abassia

Abdelhamid Fehri, fondateur du centre Cercina et du musée du patrimoine insulaire d’Abassia aux Kerkennah nous informe qu’il vient de récupérer le loude abandonné à la Marsa des 20 à Chergui, don de la famille Ben Amor.

Ce bateau construit en 2002 avait donné lieu à la production d’un film en 2006 décrivant toutes les étapes de sa construction et de la fête qui avait entouré sa mise à l’eau.

Une invitation est lancée pour participer au coup d’envoi de cette restauration la 3ème semaine du mois de mars 2020 au Musée d’Abassia. Ce sera l’occasion de réunir toutes les compétences autour des universitaires de Sfax, et pourquoi pas d’inventer des projets communs. Un colloque sur l’histoire de la construction et de la navigation du loude en Méditerranée est au programme.

Nous avons quelques belles photos de ce loude sous voiles.

Photos d’ Abdelhamid Fehri, de Nicolas Millot et de la famille Akrout pour la photo mise en avant.

Catégories
À Kerkennah

Le loude de Sidi Frej bientôt sauvé !

Saber Chelly originaire des îles Kerkennah, convaincu de l’importance que tient le loude dans la mémoire collective, vient de réussir un exploit ! Avec quelques amis ils ont sorti le loud de Sidi Frej du sable de la plage dans lequel il était enfoncé depuis des années.

Il a fallu creuser pour passer des troncs de palmier dessous, soulever le bateau était un défi qu’a relevé la belle équipe, les jeunes étaient là pour prendre une part active au sauvetage !

Le bateau placé sur une remorque a pu être tracté chez un charpentier.

Saber veut maintenant créer une association afin de pouvoir récolter les fonds nécessaires à sa restauration.

On espère bientôt voir ce loude naviguer en Méditerranée.

Catégories
Rapatriement du Loud

Le Loud est à flot

Nous venons de gagner une première bataille ! Le Loud qui attendait depuis près de 20 ans est enfin dans l’eau  grâce à l’intervention providentielle de nos amis de l’association Bonança qui ont profité de la montée importante du niveau de l’étang pour le pousser à flot. Merci à eux ! 

Il est amarré sur l’étang à un piquet en fer à titre provisoire. Il nous faut à présent le remorquer jusqu’à un engin de levage et le rapatrier sur le chantier de la Plagette à Sète pour commencer sa restauration. Pour cela nous devons attendre jusqu’à la mi-décembre, l’étang étant actuellement fermé par des barrages à poissons.

Merci à toute l’équipe de Bonança.

Catégories
Rapatriement du Loud

Des bidons pour la flottabilité du Loud

Avec une petite équipe nous sommes allés à Bonança, un matin de novembre, pour arrimer tous les bidons et les bouteilles vides qui devraient assurer la flottabilité du Loud.

Une belle journée, les eaux sont hautes, le bateau ne demande qu’à partir !

le mât en appui sur des planches en travers pour bloquer les bidons, le tout bien sanglé, ça devrait tenir !

Cela demande l’ implication de tous et sans ménagement !

avec à la clef, de quoi reprendre des forces !

le loud est enfin prêt pour sa mise à l’eau !
il nous faudra maintenant du monde pour le pousser et de bonnes entrées maritimes pour faire monter l’eau dans l’étang.

Photos de Joël et Robert

Catégories
Rapatriement du Loud

Mission de repérage à l’association Bonança

Le 8 novembre 2017

Nous sommes allés, Joël, Antoine, Lionel et Jacques, rendre visite à nos cousins de l’association Bonança pour faire un repérage avant l’opération d’affouage de l’épave du loude.

Nous avons partagé un repas convivial avec une vigntaine membres de l’association qui nous tous ont assuré de leur aide.
Nous avons également discuté avec eux de la mise à l’eau et du remorquage de l ‘épave.

Nous avons calé de la quille qui flambait et au réajusté l’écusson d’étambot.

colmaté provisoirement un bordé crevé.

Nous avons retrouvé le safran ainsi que les voiles, précieusement conservés par nos cousins de Bonança.

Le lieu le plus propice au grutage, se trouve dans le port du Barcarès sur un plan incliné de mise à l’eau. Le président de l’association Bonança Christian PETIT nous facilitera le remorquage sur l’étang de Salses et se chargera d’obtenir la grue au près de la capitainerie.

L’afflouage du loude représente un défi technique lié à la configuration défavorable de sa zone d’échouage : terrain meuble, non accessible aux véhicules, plan d’eau de très faible profondeur sur un bonne cinquantaine de mètres et nécessité de rendre la coque insubmersible pour son touage jusqu’au Barcares.
Cette opération ne pourra donc s’effectuer qu’en période d’eaux grasses durant un épisode d’entrée maritimes.
Ces conditions seront à synchroniser avec le transporteur.


Pour la flottabilité de l’épave nous pensons la bourrer de bouteilles vides et de bidons en plastique et d’empaqueter la coque avec une bâche.

Nous ferons glisser le bateau couché sur le flanc en installant dessous  un système de rouleaux pris en sandwichs entre des bastaings, ce qui lui permettra de glisser vers l’eau sans trop d’effort.


Il faudra également prendre en compte certains aspects administratifs : assurance et autorisation de remorquage.
Quelques déplacements supplémentaires à Barcarès seront probablement nécessaires pour préparer cette opération.

Nous avons retrouvé une photo du loude lorsqu’il naviguait sur l’étang devant Bonança

Le rapatriement du loude sur le chantier naval de la Plagette est une étape primordiale qui conditionne la restauration de ce bateau.

Catégories
Communication

Forum des Associations à Sète

Météo peu favorable avec une tramontane à déplumer les gabians !
Nous n’avons pu exposer toutes les belles photos très grand format du loude que Robert nous avait apportées, car tout s’envolait, y compris les grandes grilles d’expo en ferraille !
Mais nous avions une nasse et une éponge des Kerkennah sur notre stand !

Pas mal de curieux ont été intéressés par la maquette exposée Grand Voile affalée.
Quelques contacts intéressants à suivre.
Une inscription d’un adhérent amateur d’histoire.
Une quarantaine d’euros ramassés dans la nasse exposée en guise de tirelire.
Et des promesses…

Pour cet évènement la Fondation du Patrimoine à mis en ligne une souscription nationale pour soutenir notre projet de restauration du Loud, dernier pêcheur d’éponges de la Méditerranée.

La Mairie nous avait imprimé nos Flyer que nous avons pu distribuer largement.

Une journée très positive pour nous faire connaitre.

Catégories
Rapatriement du Loud

Diagnostic du Loud à Bonança

En ce début d’année 2017 quatre membres de l’association « Le Loud » sont allés à Bonança pour évaluer l’ampleur du travail pour remettre ce bateau à flots.

du pain sur la planche, mais on positive !

Chaque membrure a été numérotée et inspectée méticuleusement

Les bordés sont en pin et les membrures en olivier massif taillées dans le fil du bois

nous avons paré au plus pressé en passant de l’huile de lin avec amour et abondance.

Les bordés et l’étrave ont pris mal !

Témoins d’une immersion prolongée, les caiscals et les balanes ont envahis la coque.

Les bordés ont été attaqués par des limnorias, sorte de petits crustacés qui perforent le bois en laissant des galeries millimétriques.

Antoine né à Sfax et fils de pêcheur d’éponges

Le reste de l’équipe : Jacques, Daniel et Joël

Photos d’Antoine et de Joël